Les courriers officiels

Le gouvernement piétine les droits humains

Ventes d’armes à l’Arabie saoudite -

Par / 11 avril 2018

La visite en France de trois jours du prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman aura été fructueuse. En effet, dix-neuf accords commerciaux ont été signés pour un total de 18 milliards d’euros.

Si l’armement ne semble pas figurer dans la liste des transactions entamées lors de cette visite, le gouvernement, par la voix de son porte-parole Benjamin Griveaux, a tenu à rappeler ses engagements : « les ventes d’armes à l’Arabie saoudite constitue un intérêt clair pour l’industrie française ». Il est vrai que Riyad est le deuxième client de Paris en matière d’industrie de Défense avec 12 milliards d’euros de contrat sur la dernière décennie.

La ligne gouvernementale est donc claire. Il faut, coûte que coûte, équilibrer la balance commerciale et maintenir une industrie d’armement fortement orientée vers l’exportation.

Ainsi, la France vend sciemment des armes engagées dans la crise humanitaire qualifiée de « pire depuis la Seconde guerre mondiale » par l’ONU, où la famine est une menace prise au sérieux et où plus d’un million de personnes sont atteintes du choléra.

Ainsi, la France vend sciemment des armes à l’Arabie saoudite, accusée par les Nations Unies de crimes de guerre pour ses exactions au Yémen et régulièrement mise en cause pour le traitement qu’elle accorde aux droits humains dans le Royaume.

Nous, les sénatrices et sénateurs du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste rappelons notre profond attachement aux Droits humains et à la résolution pacifique des conflits.

Nous réaffirmons par ailleurs que l’industrie d’armement ne saurait être considérée comme une variable d’ajustement de la balance commerciale au vu de la finalité meurtrière de sa production. Enfin, le maintien de l’emploi industriel ne saurait se résumer à vendre toujours plus d’armes à des pays dont le respect des Droits humains est contesté.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels FRET FERROVIAIRE

Lettre à Monsieur Monsieur Guillaume PEPY, Président Directeur Général de la SNCF - Par / 12 avril 2010

Les courriers officiels fret ferroviaire

Lettre à Monsieur SAPPIN, Préfet des Bouches-du-Rhône - Par / 12 avril 2010

Les courriers officiels Contreseing de l’avocat

Lettre de la chambre nationale des huissiers de justice et réponse - Par / 6 avril 2010

Les courriers officiels Lettre à Monsieur SMADJA Alain,Président de l’ANLSP, Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel

ouverture à la concurrence et régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne - Par / 4 mars 2010

Administration